AU SUD DE LA FRONTIERE, A L’OUEST DU SOLEIL

Haruki Murakami

Cette lecture s’est faite dans le cadre du club de lecture des blogueurs (désolé, je n’ai pas Internet au moment où je tape ce commentaire et je ne sais plus le nouveau nom du club !!!!). Le thème était le Japon. Je suis contente car pour la première fois, j’avais voté pour ce livre.

Le personnage principal s’appelle Hajime. Lors de son enfance, il se lie d’amitié avec une voisine Shimamoto-San. Mais cette amitié devient vite un profond amour. Pourtant un jour les deux enfants sont séparés par un déménagement et leur relation s’arrête. Pourtant, même s’il ne s’est rien passé et que rien n’a était verbalisé, Hajime n’arrive pas à oublier Shimamoto-San. Il connaît d’autres filles mais devient vite un homme solitaire se réfugiant dans les livres. Un jour il rencontre Yukiko. Grâce à elle et à son amour, il se construit une vie agréable entre réussite professionnelle et familiale. Mais un jour, il retrouve Shimamoto-San assise dans un de ses cafés. 

Je connaissais Murakami avec "Kafka sur le rivage". J’avais eu un coup de cœur pour ce livre, c’est pour cette raison que j’avais voté pour lui. J’ai donc été très surprise par ce livre. En effet, je m’attendais au même genre de livre…..un livre fantastique, à la limite du mystique. Comme vous pouvez vous en douter, j’ai donc été assez surprise !!!

Une fois l’effet de surprise passé (à peu près au ¾ du livre quand même !!!), j’ai pu apprécier la force de cette histoire et l’écriture de Murakami. C’est un histoire d’amour obsédante pour le personnage. Pour lui, l’autre fait parti de lui, il ne peut pas avoir une vie heureuse sans elle. Mais en même temps, on se rend compte qu’ils ne peuvent pas  être ensemble car la vie en décide autrement. On referme ce livre avec plein de questions en tête, d’autant plus que l’auteur s’amuse à laisser plein de mystères planer. J'ai donc apprécié la lecture de cette histoire d'amour peu commune. La fin m'a laissée pensive pendant plusieurs heures, trouvant une interprétation qui me convienne. En parlant avec mon conjoint, j'ai interprété la fin différemment encore. Dommage qu'on ne puisse pas trop en parler ici, car j'aurai bien aimé avoir les interprétations de chaque membre du club. Je suis sûre qu'elles seront toutes différentes!!!!

Encore une belle rencontre avec Murakami....même si j'ai quand même péféré "Kafka sur le rivage".

Malheureusement, je ne pourrais pas lire tous les commentaires du membres du club lundi....je n'ai toujours pas cette P***** de connexion internet...!!!!